Ceyrac

Situé à 620 mètres d’altitude, ce village très ancien était autrefois entouré de hautes murailles qui n’ont pas entièrement disparues. Le centre du village avec l’église et la tour-donjon étaient fortifiées. Le château fut vendu aux moines de Bonneval en 1342. Le haut de Ceyrac s’étendit en dehors de la partie fortifiée.

Ces différents quartiers portent un nom : La Bourgade, La Borie, Le Barry Haut, le Barry Bas.

A la place de l’église actuelle (construite fin du XVème ) il existait une autre église très ancienne qui faisait corps à l’ancien château dont il reste encore le donjon en ruines. Il ne reste de cette église que son clocher de style roman.

Cette église est décrite comme une beauté architecturale renfermant six autels, trois reliquaires d’argent, deux croix d’argent, deux calices disparus à la révolution.

La chapelle de la Salette :

En 1864, François Martel, souhaite ériger une croix sur sa colline. Il en parla avec le curé de la paroisse. Récemment deux paroissiens avaient effectué un pèlerinage à Notre-Dame de la Salette, dans les Alpes. Il fut alors décidé une chapelle plutôt qu’une croix au nom de Notre-Dame de la Salette.

Les fidèles contribuèrent à la construction de la chapelle en donnant notamment du bois pour la construction des charpentes. Ils travaillèrent également bénévolement de nombreuses journées. Terminée en 1865, les habitants vinrent à la chapelle pour demander la protection des récoltes et des biens.

La croix de St Hippolyte :

Située au point le plus bas du village de Ceyrac entre le CD 59 et le CD 988, elle date du XIVème. Répertoriée comme étant l’une des plus anciennes du Rouergue.

image001 (1) image002 image003 image004image005